Plus qu'un Parti !!!

Monsieur Nicolas SARKOZY

Président de la République Française

Palais de l’ELYSEE

Rue du Fbg St Honorée

75 008 PARIS

FRANCE

Tunis, le 9 mai 2011

Monsieur le Président de la République,

Je m’adresse à vous en tant que président du Parti Humaniste Tunisien « Démocrates Libéraux » pour vous faire part de notre grande détresse devant la façon dont sont accueillis en France nos concitoyens qui ont quittés notre Pays pour l’ile de Lampedusa en Italie depuis ce 14 Janvier 2011. Ce que nous voyons dans les médias et recevons de leur part sur leurs conditions d’installation et secours après un périple souvent dramatique et dangereux qu’ils ont affronté avec courage est consternant et pour tout dire indigne de ce que nous pensons de la France.

Le renversement du régime corrompu et cruel du président BENALI est un modèle du respect des droits de l’homme pour un tel bouleversement national. Mais il a eu ses martyre et le jeune Mohamed Bouazizi restera comme le jeune Jan PALC en Tchécoslovaquie le symbole de la fin inéluctable de tout régime totalitaire, lui qui a écrit en lettre de feu le message repris part tout un peuple « DEGAGE » et qui résonnera encore longtemps contre toutes les formes de barbarie.

C’est pourquoi nous sommes persuadés, Monsieur le Président, que vous serez sensible à leur incompréhension d’un tel accueil en France, dans un Pays ami qui est présenté comme un concentré des droits des peuple pionnier des droits d’accueils. Comment pourriez vous supporter que ceux qui ont fuit pensant au pire soient encaserner alors qu’en LIBYE vous intervenez militairement ou qu’en Syrie où un autre tyran fait tirer sur son peuple vous preniez des mesures de rétorsion.

Comment laisse traiter de façon inhumaine des populations qui comme vos parents qui ont abandonné leur pays devant le totalitarisme nazi. Ils ont alors rejoint la FRANCE qui les a accueillis en frère et leur a permis de mener une vie comme chacun, puis de devenir une élite reconnue au plus haut niveau.

Pouvez vous sévèrement traiter ces gens pour lesquels ont peut tout aussi bien parler d’innocents comme pour les victimes d’attentats aveugles. Ils ont eu peur et ont toute légitimité, comme dans de nombreuses occasions de nos histoires, de choisir l’exode.

Notre Pays a résolument choisi l’orbite démocratique et pacifique, prise spontanément par les animateurs, les acteurs et les observateurs de ces quatre semaines qui ont changé notre mini monde. M. BOURGUIBA, pétri de Culture et d’humanisme français avait lui aussi a sa façon pacifique et inébranlable fait sortir la TUNISIE de régimes étrangers millénaires d’occupation. Il a ouvert ouvrant une brèche définitive dans les chapes d’occupants qui se sont succédées, des phéniciens jusqu’au protectorat français en passant par les romains, les arabes, les turcs pour arriver à notre première république en 1957.

Et voici que nous mettons en place la seconde en ce début du 21ème siècle en plein retours des égoïsmes nationaux et de la multiplication de partis politiques ou assimilés porteur de références religieuses ou idéologiques douteuses.

Au contraire, Ici et Maintenant la TUNISIE marche vers la démocratie parlementaire avec une Constitution pour tous ses citoyens, sans discriminations et où la Société Civile disposera de véritables leviers garantissant : Justice, Education et Solidarité pour une Nation, un Peuple une Patrie accouchés un mois.

Il est hautement symbolique que précisément, une de ses premières marches collectives se soit faite vers les autres et pour les autres, dans une solidarité massive, sans faille, sans mendicité international et en bonne harmonie avec les consulats. Il s’agit de l’accueil de 200 000 réfugiés de nombreuses nations fuyants l’auto invasion de mercenaires pour le crépuscule d’un autre tyran, le Colonel KADAFI. Terrifiés exténués, Ils ont trouvé au Sud du pays un accueil dans la dignité, la fraternité satisfaisant leurs besoins de toit, de santé et de nourriture pour les réconforter avant de leur permettre de repartir vers leur Pays ou une autre destination. En répondant présent nous avons en quelque sorte paraphrasée Michel ROCARD « La TUNISIE ne peut pas assumer seule toute la misère du monde mais elle doit y prendre toute sa part ».

C’est cette exigence que nous rappelons au Pays des lumières, des droits de l’Homme et qui s’apprête à fêter dans quelques semaines le 222ième Anniversaire du Serment du Jeu de Paume. Ainsi les tunisiens et autres réfugiés de ce que l’on appelle une crise migratoire et qui n’est en réalité que les premiers bourgeons d’un printemps Arabe, qui ne va plus cesser de modifier son périmètre. Ce succès est exemplaire et ceux qui l’on obtenu volontairement ou involontairement méritent le respect.

Monsieur le Président écoutez nous, les familles, les amis, les syndicalistes, ,les militants politiques, les travailleurs, tous citoyens, tous différents et tous égaux , qui vous demandent expressément de traiter avec humanité et générosité leurs frères et sœurs qui ont rejoins vos rives, terres d’asiles de France et d’Europe. Eux qui n’aspirent qu’à une chose , revenir au plus vite dans leur pays matriciel stabilisé, pour y retrouver, racines, histoire, travail, culture et avoir un espoir d’avenir et de rêves durablement pacifiés.

C’est à cette construction apaisée, issue de notre révolte-révolutionnaire que nous œuvrons. Certes nous savons que nous ne sommes pas à l’abri de maladresses, d’erreurs, de tergiversation et surtout de contre coups portés du dedans ou du dehors pour nuire à la TUNISIE nouvelle qui a déjà fait en trois mois un chemin jugé colossal donnant la liberté de parole, de dignité et de circulation à tous. C’est sur ce dernier point que nous vous demandons d’agir auprès des tunisiens qui sont arrivés et arrivent en FRANCE

Et puis la France se doit de montrer une grande compréhension pour les suites, peut être tracassières, de ce père NOEL libérateur de 2011 arrivé par surprise à la TUNIS. Beaucoup de nos concitoyens et des vôtres pensent que cette surprise n’a pas été forcément des mieux gérée par les institutions françaises et que quelques messages positifs seraient les bienvenus. Nous allons être, encore plus que par le passé des partenaires privilégiés en éducation, économie, industrie, santé, loisirs, sécurité, en un mot en tout. Alors pour réussir une Union Méditerranéenne quoi de mieux que de commencer dès maintenant à transformer les rives NORD et SUD en terre d’accueil et de partage.

Nous vous remercions Monsieur le Président de l’attention que vous porterez à nos requêtes et sommes persuader que vous agirez dans l’intérêt de tous ceux qui souffrent dans leur corps et leur âme de leur arrivée impromptu en France.

Nous vous prions de croire Monsieur le Président à notre très haute considération.

Docteur Hisham Sharif

Coordinateur General et P. Parole

du Parti Humaniste Tunisien

‘Démocrates Libéraux’

Lettre sur Facebook


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :